Céré­mo­nie et Inau­gu­ra­tion de la stèle des Goums

Ce Samedi 9 octobre 2021 se déroulait la cérémonie d'inauguration des Goums Marocains.

Lors de cette cérémonie Hervé VAXELAIRE Maire de Saulxures-sur-Moselotte a rendu hommage à travers son discours que vous trouverez en intégralité ci-dessous.

 

MAIRIE DE SAULXURES SUR MOSELOTTE

INAUGURATION DE LA STELE DES GOUMS MAROCAINS

Samedi 09 octobre 2021

Discours de M le Maire

Monsieur lcham DRIOUACH, Vice Consul du Maroc chargé de la Coopération Bilaterale, représentant M le Consul Général

Monsieur Christophe NAEGELEN, Député

Monsieur Jérôme MATHIEU Conseiller Départemental représentant M François VANNSON Président du Conseil Départemental

Monsieur Claude SORNAT, Contrôleur Général des Armées, Président National de la KOUMIA

Monsieur Yann BIGNON directeur de l’ONAC

Capitaine Jean Michel FILIPPI

Capitaine Jean-Jacques SARPAUX du 1er Régiment de Tirailleurs D’EPINAL

Monsieur Jean Marie SCOTTON Président de la Marche de l’Est de la Koumia »

Mesdames Messieurs les Maires ou leur représentant

Mme Denise STAPPIGLIA Maire Honoraire

Messieurs les représentants des Associations Patriotiques.

Commandant  la 1ere Armée Française débarquée en Provence en août 1944, le Maréchal DE LATTRE DE TASSIGNY, souhaitait au plus vite pénétrer en Allemagne afin de mettre rapidement un terme à la guerre

Ne pouvant pousser plus en avant par la trouée de BELFORT, DE LATTRE pensait que la 1ere Armée pouvait pénétrer en ALSACE par les cols vosgiens avant l’arrivée de l’hiver et ainsi déborder largement les défenses de la ville.

L’Etat Major espérait surprendre l’ennemi, forcer les cols vosgiens et descendre rapidement sur l’Alsace

L’une des options retenues est de prendre pour base de départ la crête de Longegoutte et de remonter la Haute Vallée de la Moselotte.

Ainsi, les 3ème et 7ème RTA (Régiment de Tirailleurs Algériens) dirigés par le Général DUVAL, renforcés par les 2ème et 3 G.T.M. (groupement de Tabors  Marocains) devaient à partir du 4 OCTOBRE 1944 relever le 7ème Régiment d’Infanterie Américain censé tenir la forêt de Longegoutte.

Ce 04 octobre 1944, il y a 77 ans, quasiment jour pour jour, ils reçoivent l’ordre de s’établir au sommet de la Forêt de Longegoutte.

Accueillis par un feu continu, mitraillés à bout portant, les tirailleurs furent stoppés.

La bataille des Vosges venait de commencer.

Ainsi, après le retrait des américains, les allemands n’avaient pas tardé pour reprendre position sur les crêtes libérées afin de stopper toute descente dans la vallée de la Moselotte.

Habitués à combattre en forêt ils laissaient approcher l’assaillant à moins de 50 mètres de leur position et déclenchaient un violent feu d’armes et de mines, appuyé par des tireurs postés dans les arbres.

Durant ce mois d’octobre les combats furent féroces pour la libération de Saulxures et de la vallée de la Moselotte  

Les tirailleurs sont face à une résistance acharnée.

Les premiers prisonniers allemands déclarent que l’Alsace est allemande et qu’en se battant dans les Vosges, ils défendent la frontière du Reich, la « Winter Linie » cette ligne d’hiver, à tenir à tout prix.

Le 10 octobre à l’aube, le bataillon LAHACHE franchit la Moselotte aux Graviers et s’installe aux Amias.

Ce n’est réellement que le 15 octobre que les saulxurons retrouveront la joie de la liberté, lorsque les batteries allemandes qui menacent Saulxures seront définitivement réduites au silence.

Après avoir installé leur PC au château de Saulxures, les libérateurs se dirigent sur les crêtes situées au Nord de la Moselotte : à la Piquante Pierre, à Noire Goutte et à la Tête du Rondfaing là où 73 maquisards et 10 civils ont été tués ou fusillés.

Le combat se poursuit ensuite dans les hauteurs de Cornimont à partir du 16 octobre pour ouvrir la route de la Bresse aux blindés.

Il se poursuivra également début novembre sur les hauteurs de Rochesson.

Nombreuses ont été les pertes parmi les régiments engagés.

Ainsi au 18 octobre 1944, il manque 1 500 hommes aux goums.

Loin de chez eux, après des campagnes militaires difficiles, notamment celle d’Italie, ils furent confrontés à la rudesse du climat vosgien et un environnement forestier particulièrement hostile, sous la pluie, dans le brouillard, supportant les premiers prémices de l’hiver.

Ce fut chaque jour des combats incessants, meurtriers, pour prendre ou reprendre des positions sur les crêtes et dans les cols.

Loin d’être surpris, l’ennemi renforçait progressivement ses positions et partout il se battait sans esprit de recul.

Aujourd’hui, 77 ans après ces combats, je suis heureux et honoré de vous accueillir ici sur le site de Morbieux à l’occasion de l’inauguration de cette stèle des GOUMS marquant le début d’un jumelage.

En effet, sur l’initiative de M Jean Marie SCOTTON et Mme Denise STAPPIGLIA, Maire Honoraire, Marraine de cette opération, nous marquons le rapprochement de nos communautés à travers un jumelage de deux sources, la source de Morbieux, située sur le chemin emprunté par nos libérateurs, avec la source de Khaless de l’oasis de Gafait située au Maroc.

La source de Morbieux symbolise cette terre Saulxuronne sur laquelle, M le Consul, vos compatriotes sont tombés en nombre pour sa libération.

Mais elle symbolisera également pour l’avenir l’amitié qui doit unir nos deux peuples.

Nous devons à ceux qui ont œuvré pour notre libération une reconnaissance éternelle pour ce qu’ils ont fait.

Avant de conclure mon propos, je tenais à vous remercier, vous tous, pour votre présence qui fait honneur à ces soldats et saluer également M Gérard BARRIERE et M Jean Louis VAXELAIRE de la Graniterie PETITJEAN pour le don de la stèle.

Aujourd’hui, nous avons eu une pensée pour ceux qui se sont battus.

Ayons également une pensée pour ceux qui se battent encore, loin de chez eux, au Mali contre les groupes armés terroristes et qui ont été récemment endeuillé par la mort du caporal-chef Maxime BLASCO.

Merci pour votre attention.

 

Petit retour en images

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Autres articles

Catégorie :
Date de publiciation : 20 octobre 2021

Cir­cu­la­tion inter­dite route de Lan­sau aux + de 7.5t

Suite aux travaux d’enrobé qui ont été effectué au niveau du Col des Hayes (Route de Lansau) la circulation aux véhicules de + de 7.5 tonnes est interdite jusqu’au mardi 26 octobre 2021.
Pour plus d’informations vous pouvez contacter la Mairie au 03 29 24 61 18
Catégorie :
Date de publiciation : 18 octobre 2021

Cyclo-Cross – Un Bel Évè­ne­ment Au Lac De Saulxures-Sur-Moselotte

Ce week-end se déroulait au lac de Saulxures-sur-Moselotte le Cyclo-Cross organisé par les bénévoles de l’UC Remiremont

Catégorie :
Date de publiciation : 18 octobre 2021

Fer­me­ture route du col de Hayes

La route du col de Hayes sera fermée ce mardi 19 octobre de 8:00 à 17:00 pour travaux de pose d'enrobé avec possibilité de prolongation au mercredi 20.